Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Le nouveau sujet qui attire toutes les conversations depuis quelques mois maintenant, que l’on aime ou qu’on déteste, impossible de passer à coté, encore plus depuis le rebranding de Facebook en Méta, c’est le Metaverse.

Le metaverse désigne une expérience dans un environnement virtuel en trois dimensions, où il est possible d’évoluer à travers un avatar ou un hologramme. Cette réalité alternative permet de discuter avec d’autres personnes mais également d’apprendre, de travailler ou encore de jouer.

#Metaverse et #OpenSource ensemble c’est possible ?

Matrix.org, protocole de communication qui permet des communications en temps réel sur le web, a lancé le mois dernier THIRD ROOM.

Logo Third Room

Third Room une vision ouverte, standardisée et décentralisée du metaverse pour le web entièrement construite sur Matrix. Les prémices du projet sont déposés en octobre 2017. C’est en mars 2022 que le projet se commence à se développer d’avantage, avec une augmentation des « commits » sur GitHub et il est lancé officiellement en septembre 2022. Il est possible depuis de rejoindre la version ouverte sur thirdroom.io.

Pour Matrix, Third room c’est simplifier l’utilisation des mondes virtuels qui est souvent réservée aux utilisateurs de casque VR. La webapp permet à chacun de développer des mondes et avatars en 3D… À l’avenir sera accessible aussi, une plateforme sur laquelle les designers 3D pourront monétiser leurs créations. Pour ouvrir un nouveau monde, il suffit de créer une nouvelle conversation sur Matrix.

Même si ce projet reste pour l’instant dans un but ludique, une utilisation plus professionnelle pourrait se dessiner d’ici quelques mois. Avec l’annonce du partenariat entre Teams de Microsoft et Méta, le metaverse commence à intégrer le monde de travail. 

D’après les équipes de Microsoft « 50 % de la génération Z et de la génération Y envisagent de faire une partie de leur travail dans le metaverse au cours des deux prochaines années ».

Et vous ? Vous vous voyez faire vos prochaines réunions avec un casque VR ?

2 nouvelles fonctions Watcha

2 nouvelles fonctions Watcha

Deux nouvelles #fonctionnalités sont désormais disponibles sur Watcha !

🗓 Un agenda
☑️ Une liste de tâches

📈 Gérez vos #évènements et vos #activités tout en échangeant avec vos équipes en même temps !

Découvrez comment ça fonctionne en regardant les vidéos tuto ci-dessous.

Souhaitez-vous regarder toutes nos vidéos tuto ? Visitez notre chaîne YouTube ou notre page vidéos tuto

Contactez-nous sur : contact@watcha.fr

GAFAM face au MadeInFrance

GAFAM face au MadeInFrance

Le choix de vos outils de télétravail est important, c’est la sécurité de vos données qui est en jeu. Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises optent encore par réflexe pour des solutions américaines, cette pratique ne fait que renforcer la dépendance aux GAFAM alors qu’il existe des alternatives françaises qui sont aussi efficaces, avec un enjeu majeur de souveraineté numérique.

Cinquième pays éditeur de logiciels, la France est un vivier unique de talents et de savoir-faire, de plus en plus d’entreprises nationales exportent une “ Frenchtouch ” reconnue partout dans le monde.
Les éditeurs de logiciels français avaient déjà fait bondir leur chiffre d’affaires de 12 % en moyenne selon Syntec Numérique

Connaissez-vous ces logiciels ? Voici une liste des solutions digitalworkplaces madeinfrance alternatives gratuites ou payantes, propriétaires ou libres 👇

Watcha x Speak&Act 2021

Watcha x Speak&Act 2021

En Mai 2021, Speak & Act a publié son classement Best Candidate Experience – Happiness Barometer 2021 des entreprises  offrant la meilleure expérience candidat suite aux nombreux avis des candidatsUn vote a été réalisé, sur plus de 500 entreprises, tous secteurs confondus.

Nous sommes ravies de vous annoncer que Watcha fait partie des Top 20 de ce classement et plus précisément le TOP 10 🏆

👇 Classement des Top 20 ci-dessous :

👉 Classement complet : par ici

Cybersécurité, une culture d’entreprise ?

Cybersécurité, une culture d’entreprise ?

La cybersécurité est devenue un enjeu primordial depuis plusieurs mois maintenant. Les cyberattaques se sont multipliées avec 255% d’attaques par ransomware en plus durant l’année 2020, d’autant qu’avec le développement du télétravail, les risques se sont accrus. Il faut donc être de plus en plus prudent quant aux usages des outils numériques. Le gouvernement tente d’agir, avec l’annonce du plan sur la cybersécurité financé conjointement par France Relance et le Programme d’Investissement d’avenir.

Enjeux de cybersécurité

On l’a vu ces derniers mois, tout le monde peut être victime d’une cyberattaque. Les pirates s’en prennent même aux hôpitaux ou à nos administrations et nos collectivités. La cybersécurité est un enjeu global qui doit être pris très au sérieux et à tous les niveaux. En effet, l’ensemble des données d’une entreprise peuvent être perdues en cas de ransomware. Idem pour les données personnelles ou médicales lorsque c’est une collectivité ou un hôpital qui est touché. C’est pourquoi chacun doit être un acteur de la cybersécurité. Augmenter les moyens de formation dans ce domaine permettrait à chaque utilisateur davoir les bases en matière de cybersécurité à savoir :

  • Faire les mises à jour du système et des logiciels (sur ordinateur et sur smartphone)
  • Utiliser un antivirus à jour
  • Utiliser un firewall
  • Sauvegarder les données régulièrement (système 3 – 2 – 1)
  • Utiliser des mots de passe uniques et forts
  • Utiliser un gestionnaire de mot de passe
  • Faire attention aux mails et aux phishing
  • Eviter le Wifi public pour une utilisation professionnelle

Actions en cours

Heureusement, la situation évolue et les mentalités changent. Le gouvernement a lancé un important plan pour aider à développer la filière de la cybersécurité, c’est un signal fort. Mais aussi le développement du campus cyber qui va permettre de mieux développer nos acteurs et créer une synergie importante entre eux. Tout cela devrait vraiment permettre une meilleure prise en compte de cet enjeu devenu vital et d’améliorer la coopération des acteurs, que ce soit dans le domaine de la formation (avec de nouvelles formations mises en place pour tenter de satisfaire la demande) qui va se développer comme au niveau des éditeurs de solution de protection (avec un travail de recherche et développement). Tout ce secteur va pouvoir mieux se structurer, se déployer et être plus à l’écoute des besoins afin d’agir en conséquence.

La cybersécurité doit forcément être prise en compte à tous les niveaux de l’organisation, depuis les dirigeants jusqu’aux exécutants. Chacun doit devenir un acteur de la cybersécurité, c’est le seul moyen d’être véritablement efficace. Et on voit bien que les divers projets menés actuellement tendent à améliorer cela et à mieux structurer cette filière et ses divers composantes, de la formation aux solutions de protection. L’État a aussi son rôle à jouer pour accompagner le développement de cette filière, dont il est aussi client, et c’est ce qu’il fait. Il va falloir attendre un peu afin de voir si toutes ces actions permettent, dans les faits, de vraiment faire évoluer les choses afin d’œuvrer pour une meilleure sécurité pour tous.

 

Article co-rédigé par Numericatous & Watcha

Les collectivités à l’ère du numérique

Les collectivités à l’ère du numérique

Introduction

Le numérique est aujourd’hui présent partout dans nos vies, que cela soit au niveau personnel comme professionnel. Et cette tendance s’est vue amplifiée du fait de la crise. Nos petits commerces se sont mis au clic & collecte, les collèges, lycées et universités aux cours en télé-présentiel et le télétravail est désormais la norme dans les entreprises . Les collectivités territoriales n’y échappent pas, le gouvernement accélérant les dispositions en ce sens.

État des lieux

Pas un secteur aujourd’hui ne peut se passer du numérique. Chacun s’y met, avec plus ou moins de bonne volonté, souvent même un peu contraint, mais il n’y a plus le choix. Les petits commerces n’ont pas eu d’autres solutions que de migrer vers des outils numériques afin de pouvoir continuer, un peu, leur activité.

Les écoles ont dû, massivement, mettre en place des solutions pour assurer leurs cours en télé-présentiel.

Les entreprises se sont tournées vers le télétravail et ont donc mis en place les outils adéquates en se tournant notamment vers des outils de type CRM, de travail collaboratif ainsi que des plateformes de vente en ligne.

Bien évidemment, l’Etat et les collectivités territoriales, déjà engagées dans un processus de dématérialisation, ont continuées et accélérées dans ce sens. L’État avait déjà initié il y a quelques années un grand plan sur le numérique, toujours en cours, dont l’un des objectifs est d’obtenir 100 % des démarches administratives dématérialisées d’ici 2022. Les démarches s’amplifient et de nouvelles actions sont mises en place dans le cadre notamment du plan Action Publique 2022. Ce plan a 3 objectifs principaux : améliorer la qualité des services publics, plus d’ouverture et de transparence ainsi que plus de souveraineté et de sécurité. Il y a également le développement de la filière cybersécurité dans lequel l’état va investir 1 milliard d’euros.

Les collectivités et le numérique

Les institutions publiques doivent elles aussi suivre les avancées de notre société et donc passer au numérique et à la dématérialisation de leurs services et outils. Bien évidemment, nos gouvernants n’ont pas attendu la crise pour lancer ces projets. Le plan Action Publique 2022 a été initié en 2017. Il était déjà ambitieux, mais l’arrivée de la crise a obligé nos élus à accélérer et renforcer encore ses objectifs.

Hormis la dématérialisation totale des démarches administratives d’ici 2022, ce plan doit aussi améliorer et moderniser les services de l’État. Les collectivités doivent se numériser, moderniser leurs moyens d’actions, développer de nouveaux services comme France Connect notammentpour simplifier l’accès aux sites administratifs, Aidants Connect pour mieux accompagner les publics en difficulté. En internet, il y a la messagerie Tchap qui commence à être déployée.

Avec la crise, le gouvernement a notamment initié le plan France Relance, et la transformation numérique de nos collectivités n’est pas oubliée. Notamment la création du Fond « Transformation numérique des collectivités territoriales » avec un budget de 88 millions d’euros.

Afin de rendre tout cela possible, il faut bien évidemment des moyens, financiers et matériels, mais aussi de la formation à ces nouveaux outils. Dans de petites communes, cela n’est pas toujours simple. Car il faut que ces acteurs, en contact direct avec le public, soient à même de les renseigner et les accompagner comme il faut. Le CNFPT notamment a développé son offre de formation dans ce sens.

Mais il y a aussi des effets pervers à cela, notamment vis-à-vis de l’illectronisme ou du manque de moyens pour certains foyers qui ne sont pas équipés d’un ordinateur.

Pour finir

La modernisation des services publics est en cours depuis plusieurs années maintenant. De grands projets ont été lancés, qu’il faut aujourd’hui accélérer du fait de la crise sanitaire. Ce sont de gros chantiers qu’il va falloir arriver à mener à terme, et qui induisent de grands changements et beaucoup de moyens.

Nos concitoyens aussi sont bien sûr impactés par cela, et eux aussi doivent s’adapter à ces transformations, ce qui n’est pas toujours simple et engendre certaines inégalités. Tout le monde est donc concerné par cette modernisation de nos collectivités et chacun doit agir, se transformer et s’adapter et surtout mettre en place les moyens pour accompagner le changement

Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Le nouveau sujet qui attire toutes les conversations depuis quelques mois maintenant, que l’on aime ou qu’on déteste, impossible de passer à coté, encore plus depuis le rebranding de Facebook en Méta, c’est le Metaverse.

Le metaverse désigne une expérience dans un environnement virtuel en trois dimensions, où il est possible d’évoluer à travers un avatar ou un hologramme. Cette réalité alternative permet de discuter avec d’autres personnes mais également d’apprendre, de travailler ou encore de jouer.

#Metaverse et #OpenSource ensemble c’est possible ?

Matrix.org, protocole de communication qui permet des communications en temps réel sur le web, a lancé le mois dernier THIRD ROOM.

Logo Third Room

Third Room une vision ouverte, standardisée et décentralisée du metaverse pour le web entièrement construite sur Matrix. Les prémices du projet sont déposés en octobre 2017. C’est en mars 2022 que le projet se commence à se développer d’avantage, avec une augmentation des « commits » sur GitHub et il est lancé officiellement en septembre 2022. Il est possible depuis de rejoindre la version ouverte sur thirdroom.io.

Pour Matrix, Third room c’est simplifier l’utilisation des mondes virtuels qui est souvent réservée aux utilisateurs de casque VR. La webapp permet à chacun de développer des mondes et avatars en 3D... À l’avenir sera accessible aussi, une plateforme sur laquelle les designers 3D pourront monétiser leurs créations. Pour ouvrir un nouveau monde, il suffit de créer une nouvelle conversation sur Matrix.

Même si ce projet reste pour l’instant dans un but ludique, une utilisation plus professionnelle pourrait se dessiner d’ici quelques mois. Avec l’annonce du partenariat entre Teams de Microsoft et Méta, le metaverse commence à intégrer le monde de travail. 

D’après les équipes de Microsoft « 50 % de la génération Z et de la génération Y envisagent de faire une partie de leur travail dans le metaverse au cours des deux prochaines années ».

Et vous ? Vous vous voyez faire vos prochaines réunions avec un casque VR ?

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

WATCHA entre au catalogue GouvTech, au plus près des services publics

[et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

La direction interministérielle du numérique référence WATCHA dans son catalogue GouvTech de solutions numériques pour les services publics.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2023/02/Gabarit_visuel_Twitter-Linkedin.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" title_text="Gabarit_visuel_Twitter-Linkedin" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Mis en place en mai 2021 par la direction interministérielle du numérique, au sein de l’État, le catalogue GouvTech recense plus 800 solutions de logiciels et services numériques qui peuvent être utiles aux services publics, proposés par des entreprises privées, des associations…

Notre solution WATCHA fait aujourd’hui son entrée dans ce catalogue.
Les administrations pourront ainsi découvrir plus facilement notre outil, ses fonctionnalités et caractéristiques, et y faire appel, selon les modalités précisées sur notre page dédiée.

En se connectant à la plateforme réservée aux administrations, Mon.catalogue.numerique.gouv.fr, elles peuvent également découvrir quelles administrations y ont déjà eu recours, échanger avec elles et bénéficier de leur retour d’expérience.

WATCHA est un éditeur proposant une suite collaborative intuitive, opensource, souveraine et sécurisée. Elle repose sur des solutions open source de référence et s’articule autour de 4 fonctionnalités clés ; la Visioconférence avec Jitsi, la messagerie instantanée avec Element (Matrix), le stockage partagé avec Nextcloud et l'édition collaborative avec ONLYOFFICE

> Découvrir notre solution dans le catalogue GouvTech
> En savoir plus sur le catalogue GouvTech
> Découvez WATCHA à travers une démo

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

WATCHA entre au catalogue GouvTech, au plus près des services publics

Pour partager : Linkedin Reddit Twitter Facebook Telegram Email Pour partager : Linkedin Reddit Twit...
Read More
Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Pour partager : Linkedin Reddit Twitter Facebook Telegram Email Le nouveau sujet qui attire toutes l...
Read More
Lyon mise sur l’open source

Lyon mise sur l’open source

Pour partager : Linkedin Reddit Twitter Facebook Telegram Email Pour partager : Linkedin Reddit Twit...
Read More
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More