Conséquence directe de la crise du Covid-19, la visioconférence est devenue la nouvelle norme pour les réunions professionnelles.

Les entreprises ont dû s’adapter et parer au plus vite pour trouver une solution simple et efficace face à cette situation inédite, au détriment de la sécurité dans la majorité des cas.

Aujourd’hui les DSI et Dirigeants d’entreprise, cherchent à structurer leurs outils numériques pour permettre à leurs collaborateurs de collaborer de façon simple et sécurisée en télétravail comme en présentiel.

Commençons par la définition de Wikipédia qui nous dit : 

Une visioconférence, aussi appelée vidéoconférence, est la technique qui permet de voir et dialoguer avec son interlocuteur à travers un moyen numérique. Elle est la combinaison de deux techniques : 

  • La visiophonie ou vidéotéléphonie, permettant de voir et dialoguer avec son interlocuteur ;
  • La conférence multipoints ou conférence à plusieurs, permettant d’effectuer une réunion avec plus de deux terminaux.

En bref, c’est un outil numérique accessible depuis votre mobile ou votre ordinateur de bureau qui vous permet de voir, entendre et parler avec quelqu’un n’importe où sur la planète en temps réel. Créé en 1984, les premières applications grand public connues sont notamment Skype ou MSN mais c’est désormais un incontournable dans nos quotidiens personnels et professionnels !

%

des salariés souhaitent passer au télétravail selon une étude Malakoff Humanis

Télétravailler ok, mais pas dans n’importe quelle conditions

Avec le développement du télétravail avoir un outil de visioconférence fiable, simple à prendre en main et sécurisé est un must-have qui comporte de nombreux avantages. Outre la possibilité de voir et d’entendre ses interlocuteurs, la visioconférence est souvent associée à une solution qui permet de présenter des documents et de travailler de manière collaborative.

Au contraire des réunions présentielles, la visioconférence permet d’éviter le temps perdu à l’organisation des déplacements de vos collaborateurs. Plus de soucis de trains, d’avions ou de voitures, du stress en moins, du temps en plus et des économies ! Finis les journées ou demi-journées totalement bloquées à cause d’une seule réunion à l’autre bout de la France ou du Monde.

Tout en améliorant la trésorerie de votre organisation, vous réduisez de manière importante votre empreinte carbone. Durant cette période sanitaire incertaine, vous permettez aussi à vos collaborateurs de réduire au maximum le risque de contamination et améliorer ainsi la qualité de vie au travail en montrant à vos salariés que leur santé compte à vos yeux.

La (cyber)sécurité avant tout

Mais, cette nouvelle organisation ne doit pas se faire au détriment de la sécurité de votre organisation et de vos partenaires. De notre point de vue, il est inconcevable pour votre organisation qu’une personne totalement étrangère puisse accéder à vos réunions pour écouter et voir les informations échangées.

C’est pour cela que Watcha intègre sa solution de visioconférence sur la base de la technologie Jitsi. Open Source, elle garantit la sécurité et la pérennité de la technologie afin de ne pas dépendre d’acteurs étrangers et ne craindre un quelconque espionnage.

Directement depuis vos conversations au sein de Watcha, en un clic, vous pouvez lancer une réunion en ligne avec vos collaborateurs, clients, patients, partenaires ou tout autre personne dans le salon dans lequel vous lancez la visioconférence.

C’est pour ces raisons que nos partenaires, l’emlyon business school et le fond d’investissements Archimed, entre autres, ont décidé d’adopter Watcha, afin de garantir la sécurité des informations échangées tout en ayant un outil simple d’utilisation, facilement diffusable et dans lequel l’administrateur d’une conversation peut s’il le souhaite, donner accès à un contact externe à l’entreprise.

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Lyon mise sur l’open source

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" da_disable_devices="off|off|off" da_is_popup="off" da_exit_intent="off" da_has_close="on" da_alt_close="off" da_dark_close="off" da_not_modal="on" da_is_singular="off" da_with_loader="off" da_has_shadow="on"][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

La ville de Lyon a choisi la plateforme collaborative open source de Watcha pour faciliter les échanges avec ses nombreux partenaires extérieurs.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row column_structure="2_5,3_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="2_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2022/01/Capture-décran-2022-01-18-à-16.21.11.png" title_text="Didier VULLIERME" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" width="100%" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type="3_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

Comme beaucoup de collectivités, la ville de Lyon a dû trouver de nouvelles façons de collaborer durant la crise sanitaire. Avec environ 8500 agents et 180 métiers différents, allant des vétérinaires à la police municipale, en passant par les Atsem (agents territoriaux spécialisés dans les écoles maternelles), la ville compte une multiplicité de profils, et donc de cas d'usage autour de la collaboration. Ceux-ci ne pouvaient pas tous être adressés avec les outils déployés en interne.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" custom_margin="-29px|0px|0px|0px|false|false"]

Lyon s'est donc tourné vers la suite collaborative de Watcha pour répondre aux besoins de collaboration impliquant des partenaires externes.

« Nous avons des applications basées sur SharePoint, un peu vieillissantes, qui ne permettaient pas de travailler de manière souple avec nos nombreux partenaires », explique Didier Vullierme, responsable de l'innovation et des nouveaux usages à la DSITN (direction des systèmes d'information et de la transformation numérique) de la ville de Lyon. La collectivité a alors cherché un outil collaboratif à la fois rapide et simple, basé autant que possible sur de l'open source. La nouvelle équipe municipale avait en effet des exigences fortes en termes de souveraineté et une volonté d'aller vers l'open source. C'est avec ces critères que la ville a retenu la solution proposée par la société lyonnaise Watcha, appréciant également le fait que l'entreprise travaillait déjà avec certaines collectivités. « La plateforme est une solution SaaS hébergée en France chez OVH, ce qui était essentiel pour nous. Elle regroupe trois grandes fonctionnalités : la visioconférence, basée sur Jitsi ; la messagerie instantanée, basée sur Matrix et enfin le partage et l'édition collaborative de documents, basés sur OnlyOffice et NextCloud », décrit Didier Vullierme.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

Source : LeMondeInformatique / CIO

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More