Photo de Helena Lopez via Unsplash

Afin de répondre aux enjeux de collaboration a distance des étudiants et des professionnels, l’EM Lyon Business School déploie la solution Watcha.

Au sein de l’EM Lyon Business School, le programme pédagogique Transforming early Makers (TEM) réunit 240 étudiants issus de cinq masters différents durant trois mois. Les étudiants y travaillent sur un thème donné, choisi dans une liste et attribué selon la motivation de chaque groupe de candidats. Le projet issu du travail de groupe doit être incubable et ne pas être une simple présentation théorique. Les étudiants sont accompagnés par des professionnels issus d’entreprises partenaires. Du coup, les échanges entre étudiants comme entre les étudiants et les intervenants externes ou le responsable pédagogique se doivent de disposer d’une réelle confidentialité.

« Nous avons constaté, lors de la première session de ce programme, une propension des étudiants à utiliser des outils tels que WhatsApp, Facebook… Mais ces outils n’apportent que peu de garanties en matière de confidentialité et aucune en matière de gouvernance des données ! Une alternative était donc indispensable.. »

Stéphane Delmon, responsable du programme Master Transforming early Makers

Une double problématique

Il va de soi que les étudiants doivent apprendre à collaborer et à travailler en groupe à l’heure digitale. Il était donc primordial pour l’EM Lyon Business School, au travers de son programme TEM, de mettre à disposition des outils pour communiquer et partager, le tout en ubiquité avec responsive design pour la compatibilité avec tous types de terminaux (smartphones, laptops, desktops … ).

Mais cet apprentissage doit être aussi celui des enjeux professionnels tels que la confidentialité et la sécurité. L’EM Lyon Business School a finalement fait le choix de la solution de Watcha pour la deuxième édition du programme pédagogique Transforming early Makers qui a lieu de début septembre à fin novembre 2018. La solution crypte de bout en bout les communications et les données stockées.

« Pour l’instant, la solution est hébergée par l’éditeur et nous ne l’avons pas intégrée au système d’information de l’école même si c’est techniquement possible. Nous avons apprécié que les données soient très compartimentées, avec une capacité à accorder des droits précis dans les salons comme à mener des conversations privées. Les fonctionnalités sont très largement supérieures à celles des solutions B2C, c’est un vrai produit B2B qui reste simple d’utilisation. Enfin, dernier élément pour arrêter notre choix, la possibilité de collaborer au-delà du cercle des utilisateurs en partageant un lien à la manière de WeTransfer. »

Précise Stéphane Delmon

Eviter le shadow IT

Respecter les contraintes de sécurité permettait d’éviter un shadow-IT potentiellement dangereux. L’outil permet ainsi les échanges instantanés de type Whatsapp, le partage de fichiers, la vidéoconférence, avec en plus la personnalisation de la présentation. Simple, rapide et sécurisé, Watcha a immédiatement été pris en main par les étudiants et les professeurs. Bien que confidentiel, le coût a également été jugé attractif par rapport à des solutions concurrentes. Les 300 utilisateurs réguliers ont créé et utilisent une centaine de salons où les échanges sont intenses.

Avec une solution digitale de nouvelle génération, adaptée aux étudiants, l’EM Lyon Business School encourage collaboration et innovation

Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Lyon mise sur l’open source

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" da_disable_devices="off|off|off" da_is_popup="off" da_exit_intent="off" da_has_close="on" da_alt_close="off" da_dark_close="off" da_not_modal="on" da_is_singular="off" da_with_loader="off" da_has_shadow="on"][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

La ville de Lyon a choisi la plateforme collaborative open source de Watcha pour faciliter les échanges avec ses nombreux partenaires extérieurs.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row column_structure="2_5,3_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="2_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2022/01/Capture-décran-2022-01-18-à-16.21.11.png" title_text="Didier VULLIERME" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" width="100%" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type="3_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

Comme beaucoup de collectivités, la ville de Lyon a dû trouver de nouvelles façons de collaborer durant la crise sanitaire. Avec environ 8500 agents et 180 métiers différents, allant des vétérinaires à la police municipale, en passant par les Atsem (agents territoriaux spécialisés dans les écoles maternelles), la ville compte une multiplicité de profils, et donc de cas d'usage autour de la collaboration. Ceux-ci ne pouvaient pas tous être adressés avec les outils déployés en interne.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" custom_margin="-29px|0px|0px|0px|false|false"]

Lyon s'est donc tourné vers la suite collaborative de Watcha pour répondre aux besoins de collaboration impliquant des partenaires externes.

« Nous avons des applications basées sur SharePoint, un peu vieillissantes, qui ne permettaient pas de travailler de manière souple avec nos nombreux partenaires », explique Didier Vullierme, responsable de l'innovation et des nouveaux usages à la DSITN (direction des systèmes d'information et de la transformation numérique) de la ville de Lyon. La collectivité a alors cherché un outil collaboratif à la fois rapide et simple, basé autant que possible sur de l'open source. La nouvelle équipe municipale avait en effet des exigences fortes en termes de souveraineté et une volonté d'aller vers l'open source. C'est avec ces critères que la ville a retenu la solution proposée par la société lyonnaise Watcha, appréciant également le fait que l'entreprise travaillait déjà avec certaines collectivités. « La plateforme est une solution SaaS hébergée en France chez OVH, ce qui était essentiel pour nous. Elle regroupe trois grandes fonctionnalités : la visioconférence, basée sur Jitsi ; la messagerie instantanée, basée sur Matrix et enfin le partage et l'édition collaborative de documents, basés sur OnlyOffice et NextCloud », décrit Didier Vullierme.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

Source : LeMondeInformatique / CIO

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More