Depuis peu, la Confédération Suisse a adopté une approche novatrice en matière de communication numérique en optant pour Mastodon, une plateforme de médias sociaux décentralisée, tout en laissant de côté les solutions propriétaires. Cette décision audacieuse reflète une tendance croissante parmi les entreprises et les collectivités à privilégier des alternatives open source, marquant ainsi un tournant significatif dans le paysage numérique.

Mastodon, un réseau social décentralisé, a gagné en popularité pour ses principes de décentralisation et de respect de la vie privée. La Confédération Suisse a récemment lancé son propre « instance » Mastodon nommée « social.admin.ch », dans le cadre d’un projet pilote d’un an. Cette instance est mise à la disposition du Conseil fédéral et des départements pour héberger des comptes officiels, marquant ainsi un engagement en faveur de la souveraineté numérique et de la protection des données.

Le choix de Mastodon par la Suisse n’est pas isolé. Depuis quelques années, de nombreuses entreprises et collectivités ont progressivement délaissé les solutions propriétaires au profit de plateformes open source. Cette transition est motivée par plusieurs facteurs, notamment les préoccupations croissantes en matière de sécurité des données, les risques liés à la centralisation des plateformes, et la volonté de réduire la dépendance envers les grandes entreprises technologiques.

De plus, un autre exemple éclatant de cette tendance émerge avec l’abandon de solution propriétaire dans la collaboration.  Ces solutions offre une alternative flexible et transparente pour la collaboration au sein des collectivités.

L’utilisation de Watcha par ces villes démontre que la recherche de solutions open source ne se limite pas aux réseaux sociaux, mais s’étend également aux outils collaboratifs. Watcha offre une plateforme permettant une collaboration efficace tout en garantissant la maîtrise locale des données.

Le projet pilote de la Confédération Suisse sur Mastodon, avec son instance « social.admin.ch », et l’adoption de Watcha par les villes de Lyon et Villeurbanne témoignent d’une volonté croissante des institutions publiques de prendre le contrôle de leur présence numérique. Cette démarche alignée sur les principes de décentralisation, de protection des données et d’indépendance vis-à-vis des solutions propriétaires trace la voie vers une nouvelle ère où les alternatives open source occupent une place centrale dans la sphère publique et institutionnelle.

Et si vous aussi vous quittiez votre solution de collaboration actuelle pour rejoindre Watcha ?

N’hésitez pas à nous joindre : contact@watcha.fr

Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

L’Affaire WhatsApp : Regards vers les solutions Open Source

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"]

BNP Paribas et Société Générale ont été condamnées à payer des amendes combinées de 110 millions de dollars en relation avec l'affaire WhatsApp. Cette situation met en évidence les défis de conformité aux réglementations et souligne l'importance croissante des solutions de communication sécurisées et des outils de gestion de projet open source au sein des entreprises privées.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row column_structure="1_2,1_2" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_column type="1_2" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2023/08/mika-baumeister-uKdkh25_wc0-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type="1_2" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"]

Les conséquences de l'affaire WhatsApp aux États-Unis se font durement ressentir chez BNP Paribas et Société Générale, les deux principales banques françaises. En effet, les récentes sanctions imposées par les autorités américaines ont engendré des coûts substantiels pour ces institutions financières. Cette situation soulève également la question de l'efficacité des outils de communication et de gestion de projet en entreprise, mettant en lumière l'intérêt croissant d'adopter des suites collaboratives open source.

Cette affaire à mis en avant la vulnérabilité des banques internationales aux réglementations et aux sanctions américaines. Tandis que BNP Paribas et Société Générale sont aux prises avec des amendes importantes, il est évident que la confiance des investisseurs et des clients peut être ébranlée par de telles affaires. La nécessité d'assurer la sécurité des communications est plus pressante que jamais.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" min_height="475px" global_colors_info="{}"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}" custom_margin="-49px|auto|0px|auto|false|false"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"]

C'est dans ce contexte que se pose la question de l'adoption d'outils collaboratifs open source pour les échanges et la gestion de projet en entreprise. Ces suites logicielles offrent une alternative attrayante aux solutions propriétaires, car elles permettent aux entreprises de contrôler elles-mêmes leur infrastructure de communication et de collaboration. Plutôt que de dépendre de plateformes tierces, les entreprises peuvent héberger leurs propres solutions, garantissant ainsi une plus grande confidentialité et sécurité des données.

Les avantages des suites collaboratives open source, tel que Watcha, vont au-delà de la seule sécurité. Elles offrent également une personnalisation et une flexibilité accrues, permettant aux entreprises de façonner les outils en fonction de leurs besoins spécifiques. De plus, ces solutions ouvrent la voie à une collaboration transparente et fluide au sein de l'entreprise, favorisant ainsi une meilleure gestion de projet et une communication plus efficace entre les équipes.

En optant pour des solutions open source, les entreprises peuvent également réduire les coûts à long terme. Plutôt que de payer des frais de licence pour des logiciels propriétaires, elles peuvent investir dans le développement, la personnalisation et la maintenance de leurs propres solutions, ce qui peut s'avérer économiquement avantageux sur le long terme.

En conclusion, l'affaire WhatsApp aux États-Unis a mis en évidence les conséquences financières potentiellement désastreuses auxquelles les entreprises peuvent être confrontées en cas de défaillance des outils de communication et de gestion de projet.

Cette situation renforce l'argument en faveur de l'utilisation de suites collaboratives open source, offrant sécurité, personnalisation et contrôle tout en réduisant les coûts. Pour les entreprises cherchant à se prémunir contre de tels risques et à améliorer leur efficacité opérationnelle, l'adoption de solutions open source apparaît de plus en plus comme une option judicieuse et pertinente.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Le nouveau sujet qui attire toutes les conversations depuis quelques mois maintenant, que l’on aime ou qu’on déteste, impossible de passer à coté, encore plus depuis le rebranding de Facebook en Méta, c’est le Metaverse.

Le metaverse désigne une expérience dans un environnement virtuel en trois dimensions, où il est possible d’évoluer à travers un avatar ou un hologramme. Cette réalité alternative permet de discuter avec d’autres personnes mais également d’apprendre, de travailler ou encore de jouer.

#Metaverse et #OpenSource ensemble c’est possible ?

Matrix.org, protocole de communication qui permet des communications en temps réel sur le web, a lancé le mois dernier THIRD ROOM.

Logo Third Room

Third Room une vision ouverte, standardisée et décentralisée du metaverse pour le web entièrement construite sur Matrix. Les prémices du projet sont déposés en octobre 2017. C’est en mars 2022 que le projet se commence à se développer d’avantage, avec une augmentation des « commits » sur GitHub et il est lancé officiellement en septembre 2022. Il est possible depuis de rejoindre la version ouverte sur thirdroom.io.

Pour Matrix, Third room c’est simplifier l’utilisation des mondes virtuels qui est souvent réservée aux utilisateurs de casque VR. La webapp permet à chacun de développer des mondes et avatars en 3D... À l’avenir sera accessible aussi, une plateforme sur laquelle les designers 3D pourront monétiser leurs créations. Pour ouvrir un nouveau monde, il suffit de créer une nouvelle conversation sur Matrix.

Même si ce projet reste pour l’instant dans un but ludique, une utilisation plus professionnelle pourrait se dessiner d’ici quelques mois. Avec l’annonce du partenariat entre Teams de Microsoft et Méta, le metaverse commence à intégrer le monde de travail. 

D’après les équipes de Microsoft « 50 % de la génération Z et de la génération Y envisagent de faire une partie de leur travail dans le metaverse au cours des deux prochaines années ».

Et vous ? Vous vous voyez faire vos prochaines réunions avec un casque VR ?

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Les ambitions majeures dans le domaine de l’IA, de l’AGI, et de l’Open Source

[et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

L'univers de l'intelligence artificielle (IA) vient de recevoir un nouvel élan, avec une annonce audacieuse de Meta, dirigée par Mark Zuckerberg. L'entreprise, anciennement connue sous le nom de Facebook, dévoile des projets ambitieux dans le développement d'une Intelligence Artificielle Générale (AGI), en particulier avec son modèle Llama, tout en soulignant son engagement envers l'open source.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" column_structure="1_2,1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2024/01/possessed-photography-jIBMSMs4_kA-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0" title_text="possessed-photography-jIBMSMs4_kA-unsplash"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

L'AGI, Graal de l'IA

L'objectif majeur de Meta est la création d'une AGI, souvent considérée comme le Saint Graal de la recherche en intelligence artificielle. Cela signifie développer une IA capable de comprendre, d'apprendre et d'appliquer des connaissances de manière similaire à l'intelligence humaine. L'AGI promet une polyvalence et des performances supérieures par rapport aux systèmes actuels, ouvrant la voie à des applications révolutionnaires dans des domaines variés tels que la santé, l'éducation, l'environnement et le divertissement.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" column_structure="1_2,1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Le Projet Llama et les avancées de Meta

Meta a décidé de réunir ses deux groupes de recherche en IA, FAIR (Facebook AI Research) et GenAI (Generative AI), au sein d'une nouvelle entité appelée Meta AI. Cette fusion vise à stimuler la collaboration et la synergie entre chercheurs et ingénieurs pour accélérer les percées en matière d'IA. Le modèle de nouvelle génération, le Llama 3, est actuellement en cours de formation, mettant l'accent sur la capacité à générer du code, une compétence jugée cruciale pour le développement d'une IA plus intelligente.

[/et_pb_text][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2024/01/markus-spiske-cvBBO4PzWPg-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0" title_text="markus-spiske-cvBBO4PzWPg-unsplash"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" column_structure="1_2,1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2024/01/1amfcs-MuTWth_RnEs-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0" title_text="1amfcs-MuTWth_RnEs-unsplash"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Une communauté Open Source

Une des annonces les plus marquantes de Mark Zuckerberg est l'intention de rendre l'AGI de Meta open source. Cela signifie que le code source et les modèles seront partagés avec la communauté scientifique et le grand public, dans le respect des règles éthiques et juridiques. Zuckerberg est convaincu que cette approche favorisera l'innovation, accélérera les progrès de l'IA, et démocratisera l'accès à cette technologie révolutionnaire.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" column_structure="1_2,1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Réactions et Enjeux : 

L'annonce de Meta a suscité des réactions variées dans le monde de l'IA. Certains saluent la vision audacieuse de Zuckerberg et son engagement envers la transparence et l'open source, tandis que d'autres expriment leur scepticisme quant aux motivations réelles de l'entreprise. Les préoccupations éthiques liées au développement de l'AGI, telles que le contrôle et les implications sur les droits de l'homme, sont également mises en avant.

[/et_pb_text][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2024/01/brett-jordan-dZ7O2o-yHUY-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0" title_text="brett-jordan-dZ7O2o-yHUY-unsplash"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" column_structure="1_2,1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2024/01/arisa-chattasa-HZbqhd5aK3I-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0" title_text="arisa-chattasa-HZbqhd5aK3I-unsplash"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="1_2" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Bataille des Talents et Puissance de Calcul : 

La compétition intense pour attirer les meilleurs talents en IA est soulignée, avec des salaires astronomiques aux États-Unis. La puissance de calcul nécessaire pour former de grands modèles est également un enjeu clé, et Meta prévoit de se doter d'une capacité importante avec plus de 340 000 GPU Nvidia H100 d'ici la fin de l'année.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

L'annonce de Meta et de Mark Zuckerberg marque une étape significative dans la course à l'AGI et souligne l'importance de l'open source dans le domaine de l'IA. Les défis techniques et éthiques ne sont pas négligés, mais l'engagement envers la transparence et la collaboration semble être au cœur de cette nouvelle ère de développement de l'IA. Le futur s'annonce prometteur et complexe, avec des avancées technologiques qui pourraient façonner de manière significative notre interaction avec l'intelligence artificielle.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More