La crise du coronavirus a accéléré la mise en place du télétravail pour les entreprises. Longtemps remis en cause par peur d’une baisse de productivité, ces craintes apparaissent aujourd’hui infondées. À tel point que de nombreuses sociétés et leurs employés souhaitent prolonger le télétravail après le confinement.

C’est le cas de Twitter[1] qui propose à ses employés le télétravail à vie, sur la base du volontariat. Plus généralement, 75% des CTO américains[2] sont prêts à mettre leurs effectifs en télétravail définitif. Une tendance qui devrait s’accentuer dans les semaines à venir au niveau mondial. Mais s’il est bénéfique en termes de temps de transport, la mise en place du travail a distance pose cependant plusieurs défis.

Etre bien installé, c’est le plus important… une bonne table, une bonne chaise, et surtout, un bon logiciel de communication !

Le premier est d’ordre technique. 50% des collaborateurs ont rencontré des difficultés pour utiliser les solutions. Pourtant, tous utilisent quotidiennement des applications grand public pour communiquer. Il faut donc accorder une grande attention à l’expérience utilisateur au moment de choisir une solution. Ce critère est essentiel pour assurer un engagement maximum sur la durée.

Le deuxième défi porte sur la sécurité informatique. Partage d’information avec Facebook, comptes en vente sur le Darknet, la sécurité des solutions de collaboration a fait couler beaucoup d’encre[3]. Devant l’urgence, certains protocoles de sécurité n’ont pas été respectés. Mais si la volonté est de s’orienter vers plus de télétravail, le critère de la protection des données doit être une priorité.

Ainsi, au moment de faire votre choix, Watcha fait tout pour vous simplifier la vie :

  • une interface ultra simple pour une prise en main immédiate
  • des algorithmes de chiffrement revus par des experts indépendants

Sources :

[1] https://techcrunch.com/2020/05/12/twitter-says-staff-can-continue-working-from-home-permanently/

[2] https://www.gartner.com/en/newsroom/press-releases/2020-04-03-gartner-cfo-surey-reveals-74-percent-of-organizations-to-shift-some-employees-to-remote-work-permanently2

[3]  https://www.lesnumeriques.com/appli-logiciel/peut-on-faire-confiance-a-l-application-zoom-n149589.html

Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Lyon mise sur l’open source

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" da_disable_devices="off|off|off" da_is_popup="off" da_exit_intent="off" da_has_close="on" da_alt_close="off" da_dark_close="off" da_not_modal="on" da_is_singular="off" da_with_loader="off" da_has_shadow="on"][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

La ville de Lyon a choisi la plateforme collaborative open source de Watcha pour faciliter les échanges avec ses nombreux partenaires extérieurs.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row column_structure="2_5,3_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="2_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2022/01/Capture-décran-2022-01-18-à-16.21.11.png" title_text="Didier VULLIERME" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" width="100%" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type="3_5" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

Comme beaucoup de collectivités, la ville de Lyon a dû trouver de nouvelles façons de collaborer durant la crise sanitaire. Avec environ 8500 agents et 180 métiers différents, allant des vétérinaires à la police municipale, en passant par les Atsem (agents territoriaux spécialisés dans les écoles maternelles), la ville compte une multiplicité de profils, et donc de cas d'usage autour de la collaboration. Ceux-ci ne pouvaient pas tous être adressés avec les outils déployés en interne.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default" custom_margin="-29px|0px|0px|0px|false|false"]

Lyon s'est donc tourné vers la suite collaborative de Watcha pour répondre aux besoins de collaboration impliquant des partenaires externes.

« Nous avons des applications basées sur SharePoint, un peu vieillissantes, qui ne permettaient pas de travailler de manière souple avec nos nombreux partenaires », explique Didier Vullierme, responsable de l'innovation et des nouveaux usages à la DSITN (direction des systèmes d'information et de la transformation numérique) de la ville de Lyon. La collectivité a alors cherché un outil collaboratif à la fois rapide et simple, basé autant que possible sur de l'open source. La nouvelle équipe municipale avait en effet des exigences fortes en termes de souveraineté et une volonté d'aller vers l'open source. C'est avec ces critères que la ville a retenu la solution proposée par la société lyonnaise Watcha, appréciant également le fait que l'entreprise travaillait déjà avec certaines collectivités. « La plateforme est une solution SaaS hébergée en France chez OVH, ce qui était essentiel pour nous. Elle regroupe trois grandes fonctionnalités : la visioconférence, basée sur Jitsi ; la messagerie instantanée, basée sur Matrix et enfin le partage et l'édition collaborative de documents, basés sur OnlyOffice et NextCloud », décrit Didier Vullierme.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"][et_pb_text _builder_version="4.9.4" _module_preset="default"]

Source : LeMondeInformatique / CIO

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More