Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

L’Affaire WhatsApp : Regards vers les solutions Open Source

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"]

BNP Paribas et Société Générale ont été condamnées à payer des amendes combinées de 110 millions de dollars en relation avec l'affaire WhatsApp. Cette situation met en évidence les défis de conformité aux réglementations et souligne l'importance croissante des solutions de communication sécurisées et des outils de gestion de projet open source au sein des entreprises privées.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row column_structure="1_2,1_2" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_column type="1_2" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2023/08/mika-baumeister-uKdkh25_wc0-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type="1_2" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"]

Les conséquences de l'affaire WhatsApp aux États-Unis se font durement ressentir chez BNP Paribas et Société Générale, les deux principales banques françaises. En effet, les récentes sanctions imposées par les autorités américaines ont engendré des coûts substantiels pour ces institutions financières. Cette situation soulève également la question de l'efficacité des outils de communication et de gestion de projet en entreprise, mettant en lumière l'intérêt croissant d'adopter des suites collaboratives open source.

Cette affaire à mis en avant la vulnérabilité des banques internationales aux réglementations et aux sanctions américaines. Tandis que BNP Paribas et Société Générale sont aux prises avec des amendes importantes, il est évident que la confiance des investisseurs et des clients peut être ébranlée par de telles affaires. La nécessité d'assurer la sécurité des communications est plus pressante que jamais.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" min_height="475px" global_colors_info="{}"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}" custom_margin="-49px|auto|0px|auto|false|false"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" global_colors_info="{}"]

C'est dans ce contexte que se pose la question de l'adoption d'outils collaboratifs open source pour les échanges et la gestion de projet en entreprise. Ces suites logicielles offrent une alternative attrayante aux solutions propriétaires, car elles permettent aux entreprises de contrôler elles-mêmes leur infrastructure de communication et de collaboration. Plutôt que de dépendre de plateformes tierces, les entreprises peuvent héberger leurs propres solutions, garantissant ainsi une plus grande confidentialité et sécurité des données.

Les avantages des suites collaboratives open source, tel que Watcha, vont au-delà de la seule sécurité. Elles offrent également une personnalisation et une flexibilité accrues, permettant aux entreprises de façonner les outils en fonction de leurs besoins spécifiques. De plus, ces solutions ouvrent la voie à une collaboration transparente et fluide au sein de l'entreprise, favorisant ainsi une meilleure gestion de projet et une communication plus efficace entre les équipes.

En optant pour des solutions open source, les entreprises peuvent également réduire les coûts à long terme. Plutôt que de payer des frais de licence pour des logiciels propriétaires, elles peuvent investir dans le développement, la personnalisation et la maintenance de leurs propres solutions, ce qui peut s'avérer économiquement avantageux sur le long terme.

En conclusion, l'affaire WhatsApp aux États-Unis a mis en évidence les conséquences financières potentiellement désastreuses auxquelles les entreprises peuvent être confrontées en cas de défaillance des outils de communication et de gestion de projet.

Cette situation renforce l'argument en faveur de l'utilisation de suites collaboratives open source, offrant sécurité, personnalisation et contrôle tout en réduisant les coûts. Pour les entreprises cherchant à se prémunir contre de tels risques et à améliorer leur efficacité opérationnelle, l'adoption de solutions open source apparaît de plus en plus comme une option judicieuse et pertinente.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Le nouveau sujet qui attire toutes les conversations depuis quelques mois maintenant, que l’on aime ou qu’on déteste, impossible de passer à coté, encore plus depuis le rebranding de Facebook en Méta, c’est le Metaverse.

Le metaverse désigne une expérience dans un environnement virtuel en trois dimensions, où il est possible d’évoluer à travers un avatar ou un hologramme. Cette réalité alternative permet de discuter avec d’autres personnes mais également d’apprendre, de travailler ou encore de jouer.

#Metaverse et #OpenSource ensemble c’est possible ?

Matrix.org, protocole de communication qui permet des communications en temps réel sur le web, a lancé le mois dernier THIRD ROOM.

Logo Third Room

Third Room une vision ouverte, standardisée et décentralisée du metaverse pour le web entièrement construite sur Matrix. Les prémices du projet sont déposés en octobre 2017. C’est en mars 2022 que le projet se commence à se développer d’avantage, avec une augmentation des « commits Â» sur GitHub et il est lancé officiellement en septembre 2022. Il est possible depuis de rejoindre la version ouverte sur thirdroom.io.

Pour Matrix, Third room c’est simplifier l’utilisation des mondes virtuels qui est souvent réservée aux utilisateurs de casque VR. La webapp permet à chacun de développer des mondes et avatars en 3D... À l’avenir sera accessible aussi, une plateforme sur laquelle les designers 3D pourront monétiser leurs créations. Pour ouvrir un nouveau monde, il suffit de créer une nouvelle conversation sur Matrix.

Même si ce projet reste pour l’instant dans un but ludique, une utilisation plus professionnelle pourrait se dessiner d’ici quelques mois. Avec l’annonce du partenariat entre Teams de Microsoft et Méta, le metaverse commence à intégrer le monde de travail. 

D’après les équipes de Microsoft « 50 % de la génération Z et de la génération Y envisagent de faire une partie de leur travail dans le metaverse au cours des deux prochaines années Â».

Et vous ? Vous vous voyez faire vos prochaines réunions avec un casque VR ?

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Le Cyber Resilience Act (CRA) : Comprendre les Enjeux et les Implications pour la Cybersécurité en Europe

[et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Dans un monde de plus en plus interconnecté, la cybersécurité est devenue une préoccupation majeure. La Commission européenne a récemment proposé une législation ambitieuse pour renforcer la cybersécurité des produits numériques, connue sous le nom de Cyber Resilience Act (CRA). Dans cet article, nous allons plonger dans les détails du CRA, comprendre ses objectifs, ses implications potentielles et les défis qu'il pose.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2023/09/mika-baumeister-Xpsjx1PNnvo-unsplash-scaled.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" title_text="mika-baumeister-Xpsjx1PNnvo-unsplash" hover_enabled="0" sticky_enabled="0" width="68%" module_alignment="center"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Qu'est-ce que le Cyber Resilience Act (CRA) ?

Le CRA est une proposition législative de la Commission européenne qui vise à améliorer la cybersécurité des produits matériels et logiciels comportant des éléments numériques. Son objectif central est de garantir la sécurité des citoyens européens et des entreprises contre les cybermenaces croissantes. Le CRA introduit un cadre réglementaire qui exige des normes de sécurité dès la conception des produits numériques et rend les entreprises responsables de la sécurité de leurs produits tout au long de leur cycle de vie.

Les Principaux Objectifs du CRA

1️⃣ Normes de Sécurité : Le CRA exige que les produits numériques respectent des normes de sécurité élevées dès leur conception. Cela signifie que les entreprises doivent intégrer la sécurité dans le processus de développement.

2️⃣ Responsabilité Légale : Les entreprises et les organisations qui développent et distribuent des produits numériques dans le cadre de leurs activités commerciales seront légalement responsables de la sécurité de leurs produits. Cela signifie qu'elles devront prendre des mesures pour gérer les vulnérabilités et signaler les incidents de sécurité.

3️⃣ Mises à Jour de Sécurité : Le CRA exige que les fabricants assurent la fourniture continue de mises à jour de sécurité pour leurs produits pendant au moins cinq ans après leur sortie sur le marché. Cela vise à garantir que les produits restent sécurisés face aux menaces en constante évolution.

4️⃣ Signalement des Vulnérabilités : Les fabricants de produits numériques critiques devront signaler rapidement les nouvelles vulnérabilités découvertes à l'Agence de l'Union européenne pour la cybersécurité (ENISA) dans un délai de 24 heures.

Les Implications pour l'Industrie

Le CRA a des implications significatives pour l'industrie des technologies numériques. Il incite les entreprises à revoir leurs pratiques de développement pour mettre davantage l'accent sur la sécurité dès le départ. Cela peut entraîner des coûts supplémentaires pour les entreprises, mais il est essentiel de garantir la sécurité des produits numériques.

De plus, le CRA ne fait pas de distinction claire entre les logiciels open source et les logiciels propriétaires. Cela suscite des inquiétudes quant à son impact sur la collaboration et l'innovation au sein de la communauté open source.

Les Défis à Relever

Bien que le CRA vise à renforcer la cybersécurité, certains défis doivent être relevés. La définition de l'"activité commerciale" est floue, ce qui crée de l'incertitude quant à son application aux projets open source. De plus, les petites entreprises et les startups pourraient avoir du mal à respecter les exigences du CRA en raison de leurs ressources limitées.

 

Le Cyber Resilience Act représente un effort important pour renforcer la cybersécurité en Europe. Cependant, il est essentiel de trouver un équilibre entre la sécurité numérique et l'innovation. La législation doit être affinée pour tenir compte de la nature collaborative de l'open source et des besoins des petites entreprises.

Le CRA souligne l'importance de la cybersécurité dans un monde de plus en plus numérique, mais il est crucial de veiller à ce que ses implications ne freinent pas l'innovation. La sécurité et l'innovation peuvent coexister, et c'est le défi que le CRA et l'industrie numérique doivent relever ensemble pour assurer un avenir numérique plus sûr et plus innovant en Europe.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More