Digital workplace

Digital workplace

Plateforme_Watcha
Vous souhaitez mettre en place une démarche de numérisation de vos collaborations afin de :

– Mieux répondre aux attentes de vos clients

– Augmenter l’engagement de vos collaborateurs en leur simplifiant le travail

– Améliorer votre marque employeur par la mise en place de solutions « dans l’air du temps »

– Et enfin, sécuriser vos données contre les cyberattaques et vous inscrire dans une démarche de souveraineté numérique… mais entre toutes les « solutions » proposées, difficile de vous y retrouver ?

On vous a simplifié la tâche avec le tableau ci-dessous qui compare factuellement différentes solutions :

Ça vous fait réagir ?

Souveraineté numérique et collectivités

Souveraineté numérique et collectivités

L’arrivée du Règlement Européen pour la protection des données en Europe, la promulgation du Cloud Act en parallèle aux États-Unis, mais aussi la nécessité de dématérialiser les services publics posent de nouvelles questions pour les collectivités sur la souveraineté numérique. Elles investissent dans des protections très coûteuses ou bien n’ont pas réellement conscience des répercussions, alors que des solutions simples peuvent être mises en place.

La cybersécurité était un sujet que la plupart des collectivités négligeaient du fait de son approche très macro mais avec la croissances des cyberattaques et des rançongiciels, la souveraineté numérique est devenue une priorité dans l’agenda politique en France et à l’International. On a par exemple vu récemment l’Education Nationale Allemande déployer la solution open source Matrix pour ses 350000 utilisateurs, ou encore la Ville de Lyon obtenir le niveau 3 du Label “ Territoire numérique libre” avec une volonté forte d’indépendance vis à vis des solutions étrangères et un souhait de transparence de la gestion des données publiques.

La souveraineté numérique désignant l’application des principes de souveraineté au domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), c’est-à-dire à l’informatique et aux télécommunications, comment les collectivités peuvent-elles assurer un service numérique transparent, peu coûteux, sécurisé et qui répond aux exigences de la RGPD et de la cybersécurité ?

Quelques chiffres clés :

  • Le secteur public est le 5ème secteur d’activité le plus touché par les cyberattaques
  • 35 % des cyberattaques proviennent des employés et 30 % des anciens employés

Source : guide cybercriminalité

De quelles données s’agit-il ?

Le numérique est perçu généralement à travers des données, qu’il s’agisse de données personnelles, de données économiques ou de données stratégiques traitées par les collectivités locales. Cependant, ce serait une erreur de se concentrer uniquement sur ces données, car la transformation numérique concerne également des infrastructures telles que les transports, la distribution d’eau potable, le traitement des déchets et, plus récemment, les services publics du bâtiment (climatisation, lutte contre les incendies, maîtrise de l’eau…).

L’importance de la souveraineté numérique pour ma collectivité :

Aspect financier et économique : 

Généralement, il est difficile dévaluer les pertes financières exactes dune défaillance de cybersécurité car il ne sagit pas seulement d’outils endommagés, mais de tout un écosystème qui est impacté.

Néanmoins, une étude effectuée par “Le cabinet PwC” en 2017 indique :

  • une hausse de 50% des pertes financières en raison de problèmes de cybersécurité par rapport à 2016, soit 2,25 M€ en moyenne ;
  • que 75 % des failles identifiées étaient d’origine humaine ;
  • au moins 4 PME sur 10 ont déjà subi des attaques informatiques : 24 % du phishing, 20 % un malware, 16 % un ransomware et 6 % une fraude au président ;
  • que 87% des consommateurs sont prêts à retirer leur contrat dune société qui affiche une faille informatique.

D’autre part selon une étude Hiscox :

“Plus de trois entreprises sur cinq (67 %) ont été la cible d’une ou plusieurs attaques au cours des 12 derniers mois en France. En conséquence, on estime la moyenne des pertes financières à 327 797€. Le coût moyen des cyberattaques s’élève à 97 717€ en France contre 43 528€ en 2018, soit une augmentation de 125%. Pour les grandes entreprises (250-999 employés), la moyenne des pertes culmine à 621 838€, contre 143 911€ en 2018. 20 % des TPE ont subi un préjudice supérieur à 50 000€ et supérieur à 100 000€ pour 13 % dentre elles. Concernant les grands groupes, ce chiffre varie selon les sources, de 0,2 M$ à 3,6 M$. A titre d’exemple, Saint-Gobain a reconnu avoir perdu 80 M€ de chiffre d’affaires, en juin 2017, avec la cyberattaque NotPetya, un ransomware qui a bloqué son activité pendant dix jours”.

A part l’aspect financier, d’autres problème sont plus difficiles à évaluer et résoudre comme l’impact sur l’image suite à une défaillance de sécurité.

Aspect commercial :

Le marché de la donnée est dominé au niveau mondial par des multinationales américaines et chinoises : les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Microsoft) et les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi). Ces sociétés sont les véritables chevaux de Troie d’Etats qui se livrent une guerre pour obtenir le monopole de ce marché.

Dans ce contexte, en tant que collectivités françaises, bien choisir ses outils numériques est crucial afin de ne pas rentrer dans cette guerre concurrentielle où l’éthique n’est vraiment la priorité première…

Aspect humain :

Enfin on constate que de plus en plus d’employés, notamment les nouvelles générations sont sensibles à l’éthique des organisations dans lesquelles elles sont recrutées. Aussi, présenter à la fois une démarche de transformation digitale élevée sans compromettre pour autant la sécurité, la transparence, la confidentialité et la qualité des outils peut être vu comme une plus-value pour votre marque employeur.

Venez découvrir comment Watcha participe dans la souveraineté numérique en vous inscrivant à nos Démo gratuites.

N’hésitez pas de nous contacter pour toute information complémentaire.

Bonjour 👋🏻
Inscrivez-vous à nos newsletters en renseignant votre adresse mail et ne ratez aucune nouvelle, offre et plus...
  • First List Item
  • Second List Item
  • Third List Item

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Le nouveau sujet qui attire toutes les conversations depuis quelques mois maintenant, que l’on aime ou qu’on déteste, impossible de passer à coté, encore plus depuis le rebranding de Facebook en Méta, c’est le Metaverse.

Le metaverse désigne une expérience dans un environnement virtuel en trois dimensions, où il est possible d’évoluer à travers un avatar ou un hologramme. Cette réalité alternative permet de discuter avec d’autres personnes mais également d’apprendre, de travailler ou encore de jouer.

#Metaverse et #OpenSource ensemble c’est possible ?

Matrix.org, protocole de communication qui permet des communications en temps réel sur le web, a lancé le mois dernier THIRD ROOM.

Logo Third Room

Third Room une vision ouverte, standardisée et décentralisée du metaverse pour le web entièrement construite sur Matrix. Les prémices du projet sont déposés en octobre 2017. C’est en mars 2022 que le projet se commence à se développer d’avantage, avec une augmentation des « commits » sur GitHub et il est lancé officiellement en septembre 2022. Il est possible depuis de rejoindre la version ouverte sur thirdroom.io.

Pour Matrix, Third room c’est simplifier l’utilisation des mondes virtuels qui est souvent réservée aux utilisateurs de casque VR. La webapp permet à chacun de développer des mondes et avatars en 3D... À l’avenir sera accessible aussi, une plateforme sur laquelle les designers 3D pourront monétiser leurs créations. Pour ouvrir un nouveau monde, il suffit de créer une nouvelle conversation sur Matrix.

Même si ce projet reste pour l’instant dans un but ludique, une utilisation plus professionnelle pourrait se dessiner d’ici quelques mois. Avec l’annonce du partenariat entre Teams de Microsoft et Méta, le metaverse commence à intégrer le monde de travail. 

D’après les équipes de Microsoft « 50 % de la génération Z et de la génération Y envisagent de faire une partie de leur travail dans le metaverse au cours des deux prochaines années ».

Et vous ? Vous vous voyez faire vos prochaines réunions avec un casque VR ?

European Champions Alliance cite Watcha dans son mapping consacré à la cybersécurité

[et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2020/08/contentuploads202007mapping_cybersecurity_europe.png.jpg" title_text="Mapping de l'ECA.png" _builder_version="4.4.9"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.1"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.1"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Watcha cité parmi les acteurs contribuant à la souveraineté numérique en Europe par l’European Champions Alliance dans son premier mapping concernant la cybersécurité sur le continent.

Watcha est nommé au côté de nombreux acteurs importants au niveau européen et mondial, comme Ledger, Tanker et Oodrive. C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nomination qui nous conforte dans notre démarche visant à promouvoir la sécurité et la transparence des outils de collaborations professionnels. 

Vous pouvez retrouver le mapping complet ici. 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" _builder_version="4.4.9" hover_enabled="0" background_color="rgba(0,0,0,0)"][et_pb_row _builder_version="4.4.9"][et_pb_column type="4_4" _builder_version="4.4.9"][et_pb_text _builder_version="4.4.9"]

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez-nous : contact@watcha.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

WATCHA entre au catalogue GouvTech, au plus près des services publics

[et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

La direction interministérielle du numérique référence WATCHA dans son catalogue GouvTech de solutions numériques pour les services publics.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_image src="https://watcha.fr/wp-content/uploads/2023/02/Gabarit_visuel_Twitter-Linkedin.jpg" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" title_text="Gabarit_visuel_Twitter-Linkedin" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built="1" theme_builder_area="post_content" _builder_version="4.18.0" _module_preset="default"][et_pb_row _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content"][et_pb_column _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" type="4_4" theme_builder_area="post_content"][et_pb_text _builder_version="4.18.0" _module_preset="default" theme_builder_area="post_content" hover_enabled="0" sticky_enabled="0"]

Mis en place en mai 2021 par la direction interministérielle du numérique, au sein de l’État, le catalogue GouvTech recense plus 800 solutions de logiciels et services numériques qui peuvent être utiles aux services publics, proposés par des entreprises privées, des associations…

Notre solution WATCHA fait aujourd’hui son entrée dans ce catalogue.
Les administrations pourront ainsi découvrir plus facilement notre outil, ses fonctionnalités et caractéristiques, et y faire appel, selon les modalités précisées sur notre page dédiée.

En se connectant à la plateforme réservée aux administrations, Mon.catalogue.numerique.gouv.fr, elles peuvent également découvrir quelles administrations y ont déjà eu recours, échanger avec elles et bénéficier de leur retour d’expérience.

WATCHA est un éditeur proposant une suite collaborative intuitive, opensource, souveraine et sécurisée. Elle repose sur des solutions open source de référence et s’articule autour de 4 fonctionnalités clés ; la Visioconférence avec Jitsi, la messagerie instantanée avec Element (Matrix), le stockage partagé avec Nextcloud et l'édition collaborative avec ONLYOFFICE

> Découvrir notre solution dans le catalogue GouvTech
> En savoir plus sur le catalogue GouvTech
> Découvez WATCHA à travers une démo

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

WATCHA entre au catalogue GouvTech, au plus près des services publics

Pour partager : Linkedin Reddit Twitter Facebook Telegram Email Pour partager : Linkedin Reddit Twit...
Read More
Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Pour la réunion de demain, prenez vos casques VR !

Pour partager : Linkedin Reddit Twitter Facebook Telegram Email Le nouveau sujet qui attire toutes l...
Read More
Lyon mise sur l’open source

Lyon mise sur l’open source

Pour partager : Linkedin Reddit Twitter Facebook Telegram Email Pour partager : Linkedin Reddit Twit...
Read More
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu’à vous proposer des boutons de partage.
Learn More